GEORGES LUCAS,

UN VISIONNAIRE DU CINEMA

né le 14 mai 1944 à Modesto, USA (Ca.)

 

George Lucas est un grand cinéaste doublé d'un redoutable homme d'affaires. Parti de rien, il a su se donner les moyens de donner forme à son imagination débordante en créant avec « La Guerre de Etoiles », l’une des sagas les plus impressionnantes de l'histoire du cinéma (Taureau ascendant Taureau = grande richesse artistique manifestée lui apportant une richesse extérieure).

 

 

A 18 ans, il a vécu une véritable mort-renaissance. Passionné par les courses de voitures (elles resteront pour lui une source d'inspiration, comme dans « American Grafitti » ou dans un autre genre, l'impressionnante course de modules de « La Menace Fantôme »), il est victime d'un grave accident de voiture qui lui fera frôler la mort et passer six mois à l'hôpital ! Il sortira renforcé de cette épreuve et plus que jamais déterminé à atteindre ses buts. (Pluton en Lion au Fond du Ciel, opposé à la Lune en Verseau et carré à la conjonction Mercure Vénus : détachement radical pour lâcher son passé et donner de nouvelles bases à sa créativité).

Lors de ses étude, il a un véritable véritable coup de foudre pour le cinéma. Cette passion naissante ne se démentira jamais plus. Elle nourrira sa détermination à aller au bout de ce qu'il a décidé, c'est à dire retranscrire sur grand écran exactement le monde qu'il perçoit intérieurement (son modèle « Sceau », avec la Lune en planète anse : les perceptions, la sensibilité, en Verseau et en trigone à Uranus, signe et planète du cinéma : le cinéma parfaitement en accord avec sa sensibilité, et stimulant son imagination, va devenir le moteur de son existence).

Cette détermination, ainsi que sa persévérance  seront essentielle. En effet, il devra se battre pour trouver les moyens de réaliser des films en restant fidèle à son cœur. Après avoir bataillé pour trouver un producteur, il devra faire face à un vide de compétences, la plupart des sociétés d'effets spéciaux ayant mis la clé sous la porte à ce moment là. Il devra donc tout construire par lui-même. Il s'entourera de passionnés d'animation pour fonder ILM (Industrial Light Magic), sa propre société d'effets spéciaux. Ensemble ils révolutionneront les films de science fiction (stellium en Taureau = endurance et persévérance ; Noeud Sud en Capricorne, au Milieu du Ciel = il devait lâcher une tendance à s'enfermer dans des structures du passé pour réussir socialement afin de cheminer vers son Nœud Nord en Cancer au Fond du Ciel = se construire une base stable en accord avec sa sensibilité).

 

La phrase leitmotiv du film « Que la force soit avec toi ! » correspond tout à fait au but de vie de George Lucas. En effet, le Nœud Nord (le but de vie), se trouve conjoint à Mars, planète de la force ! Dans le signe du Cancer et au Fond du Ciel, il s'agissait pour lui de retrouver ce que voulait son cœur d'enfant, et d'avoir la force de se battre pour arriver à le manifester. Il a pleinement réussi à le faire, et ainsi a su toucher le cœur de centaines de milliers de personnes (Cette capacité est confirmée par le sextil de Mars : l'action au Soleil : le cœur, en Taureau : les valeurs du cœur ; la Lune en Verseau la science-fiction, au Milieu de Ciel, symbolise l'immense popularité de son œuvre ceci est confirmé par la part de fortune dans le même signe et la même maison).

Pour le premier film « La Guerre des Etoiles », il a dû sacrifier son salaire de metteur en scène, contre 40% des recettes, des droits de suite et du merchandising, pour rester maître de son histoire. Choix très judicieux, puisqu'il a été récompensé par des recettes sans précédent, amplifiées par les ventes de produits dérivés. Ce succès lui a donné les moyens de concrétiser ses rêves tout en restant indépendant d'Hollywood. Il a bien sûr fondé sa propre maison de production, Lucasfilms, mais aussi un espace gigantesque totalement dédié au cinéma le « Skywalker Ranch » (le triangle mineur sur Pluton en Lion = la détermination à garder  la libre expression de sa créativité, stimulé par l'opposition à la Lune et les carrés aux planètes en Taureau : en lâchant une sécurité extérieure et en faisant table rase des pratiques du passé ; Saturne, en maison II, l'autonomie financière, bien aspecté par un sextil à Jupiter = l'abondance).

Il a réussi à transformer les limites rencontrées au départ, freinant l'expression de ses idées, en une véritable organisation au service de la créativité (Lune Noire, en Vierge, en maison V : limites dans sa créativité, mais aussi moteur de dépassement avec Chiron, en Vierge en maison V = la capacité à trouver des solutions originales et créatrices).

Les succès retentissants de George Lucas ne l'ont cependant pas empêché d'essuyer de coûteux échecs, notamment en matière de production. En effet, son principal karma, le karma de possessivité, peut lui faire perdre son discernement et le sens de la mesure (la conjonction Mercure, Vénus, Soleil en focus de T-carré en Taureau, et Jupiter, notamment en carré à Vénus et au Soleil = la démesure). De plus ce karma, se concentrant particulièrement en Taureau, avec les trois focus de T-carré, et l'Ascendant, demande une transformation du principal défaut de ce signe : le matérialisme excessif, le poussant à donner trop d'importance aux valeurs matérielles. On a beaucoup critiqué le matraquage intensif orchestré avec les produits dérivés des films, figurines, etc... Cet excès peut donc entraîner des pertes avec des leçons à comprendre pour transformer cet état d'esprit (espace vide en Scorpion, le détachement, et Saturne en II, des leçons à comprendre sur le sens des valeurs).

Sa pensée visionnaire, a été inspirée par de multiples sources, à la fois mythologiques et issues des comics. Sa capacité à faire la synthèse de toutes ces idées a aboutit à une œuvre d'une richesse incroyable, originale, et très forte. Le grand héros de la saga, Anakin Skywalker, le seul personnage (humain) présent dans tous les épisodes, sombre vers le côté obscur de la force jusqu'à en devenir son plus farouche partisan. Mais il se rédempte dans le dernier épisode et réalise la prophétie : rééquilibrer la force dans l'univers (Mars = la force, au Nœud Nord en Cancer = qui doit être mise au service du bien, et les trois planètes spirituelles, Uranus, Neptune et Pluton formant un triangle mineur, témoignent de la profondeur et de l'universalité du message que le réalisateur fait passer ; Pluton en focus du triangle mineur = la capacité de l'être humain à se transformer et se rédempter quoiqu'il ait pu faire).

Avec « La Guerre de Etoiles », le cinéaste a su réinventer le genre de la science fiction grâce à une œuvre associant cet aspect profond et universel, à un côté BD futuriste et bondissant qui la rend très proche de nous. George Lucas a eu le génie pour rendre cette histoire fleuve et très inspirée, simple et touchante. (Ses planètes et son AS en Taureau = simplicité du cœur, permettant de rendre les choses abordables à tous, ainsi que son Nœud Nord en Cancer au Fond du Ciel = le côté touchant).