La Nouvelle Lune des Gémeaux : une nouvelle impulsion pour préparer le passage à l'été

La nouvelle Lune c’est un nouveau cycle qui commence, une nouvelle impulsion. Cette fois-ci, le 5 juin prochain au matin, elle se fera presque exactement au mi-point des Gémeaux. Cela montre un équilibre, un juste milieu à trouver dans le domaine de la communication domaine phare de ce signe. Ceci est renforcé par le fait que Vénus (équilibre, harmonie) se trouve sur le même degré que la conjonction Soleil-Lune marquant la Nouvelle Lune. La présence de Vénus accentue donc l’importance d’une communication équilibrée dans nos échanges avec autrui ce qui demande d’oser exprimer ce qu’on ressent mais aussi de savoir écouter l’autre, ou les autres, pour arriver à s’entendre. C’est ainsi que l’on s’entraidera à progresser, et ensuite à pouvoir agir ensemble de manière plus constructive et harmonieuse.


Vénus étant invisible (4e étape de son cycle par rapport au Soleil, phase "Junon" ) (1), il faut faire attention à un besoin accru de reconnaissance qui peut pousser à parler à tord et à travers, ou bien au fait de rester dans l’ombre des autres, sans mot dire. Le défi est de trouver la juste manière de savoir par moments « s’effacer », c’est-à-dire de faire de la place à l’autre, de le laisser s’exprimer, voire même de l’encourager à le faire davantage, mais bien sûr tant qu’on est capable de l'écouter sans penser à autre chose.

 

Ce défi relationnel est confirmé par Mars rétrograde en Scorpion (5e étape de son cycle par rapport au Soleil, phase "Apollon-Michaël" )(1) : c’est en arrivant à collaborer avec autrui que l’on peut réaliser de plus grands objectifs.

 

Cependant, cela demande d’être plus profond et concentré dans ses relations, en un mot, plus mature. Sinon elles peuvent devenir frustrantes et générer toutes sortes de problèmes d’autorité (l’opposition de Saturne à cette triple conjonction).


En effet, le modèle sceau sur Jupiter montre une forte détermination à mettre les connaissances que nous aimons en pratique, afin que nos idéaux ne restent pas des rêves inaccessibles qui nous coupent de la réalité (Noeud Sud en Poisson conjoint à Neptune =rester dans ses rêves), mais pour qu’ils nous inspirent des réalisations concrètes. Cependant, le piège est de trop en faire ou d’être prêt à tout pour atteindre ses buts (la focus du modèle "Sceau", Jupiter est dans la croix cosmique mutable : risque excès de toutes sortes, "la fin justifie les moyens"). En veillant à ce que la sagesse soit mise en pratique à travers des manifestations éthiques, on a alors la possibilité d’agir pour des réalisations importantes, et donc aussi en équipe, ou en collaboration avec autrui (Jupiter carré à l’opposition Vénus-Lune Soleil-Saturne = défi de maturité dans les relations pour agir de grands buts).

 

Ce thème montre une forte dualité qui demande un choix. En effet, il indique une grande tendance à la dispersion et à la superficialité, risquant de nous faire tourner en rond, dans des rêves, du flou, des idées utopiques. Ceci peut se faire sentir dans la communication : on parle trop, et on n’écoute ni son cœur, ni autrui, chacun reste dans sa bulle.  Cela peut générer toutes sortes d’incompréhensions et de confusions. Cette tendance à pour autre piège l’influençabilité, liée au fait de ne rien approfondir, ce qui peut alors entraîner un côté un côté « girouette ». On se laisse alors influencer par l’extérieur au lieu de chercher à structurer, à construire ce qui nous tient vraiment à cœur (croix cosmique en signes mutables et triple conjonction en Gémeaux = dispersion, superficialité, dualité). A ce moment des miroirs peuvent nous montrer que nous faisons fausse route. En effet, si l’on reste trop superficiel, alors nos actions risquent de ne pas donner de  fruits car elles seront trop colorées de l’extérieur et pas assez de nous-mêmes. Cela peut générer des échecs ou des coups d’épées dans l’eau (Mars rétrograde = agir ce que l’on veut soi et pas ce que l'on croit que les autres attendent de nous).

 

Il y a donc un renoncement à faire par rapport à un désir ou comportement qui nous soumet à des valeurs destructrices qui nous empêche d'avancer et nous maintient dans des compromis négatifs (Lune Noire en Scorpion = valeurs destructrices et croix cosmique mutable = on fait du sur place, on n'avance pas).
 

La pyramide en terre montre une grande puissance de manifestation créatrice, la capacité à donner forme à nos pensées, à notre sagesse, en étant inspirés jusque dans des projets matériels.  C’est la capacité à manifester l’esprit dans la matière et à ne pas sentir coupé de sa vraie nature, de son cœur, du monde spirituel dans l’action. Mais cela demande, pour se mettre en route, de la concentration, afin d’approfondir nos idées, en se focalisant sur une seule chose à la fois. A ce moment là, nous avons la force de nous extraire de ce que les autres pensent, pour nous consacrer à ce qui nous est propre, à ce qui compte vraiment à nos yeux afin de le développer. A ce moment, là notre action devient pleine de sens et peut porter ses fruits. Nous pourrons alors d’autant mieux collaborer avec autrui en trouvant un meilleur équilibre. Quand on porte vraiment sa créativité, on est d’autant plus à même d’agir en équipe et de coopérer joyeusement (Jupiter au Noeud Nord = la joie) de manière fructueuse (guérison de l'opposition Mercure-Mars = agir sa pensée).

 

La clé est donc de ne pas chercher à en faire des tonnes (Jupiter carré à Saturne) mais au contraire à soigneusement choisir les buts essentiels que nous voulons atteindre pour nous y donner à fond, en y mettant tout notre cœur (Pyramide en Terre avec Mercure trigone à Jupiter et Pluton = pensée qui s'approfondit et s'emplit de sagesse grâce à la concentration sur des valeurs essentielles). Nous serons alors beaucoup plus heureux et épanouis. De plus, nos actions pourrons avoir un impact qui peut nous surprendre (Croix cosmique bien vécue = grand potentiel de manifestation, assumer ses vraies responsabilités).


En synthèse, voici l'interprétation du symbole sabian (2) de la triple conjonction Soleil-Lune-Vénus (15° des Gémeaux) :      « Une conversation animée entre deux enfants hollandais » La communication peut devenir une source de bienfaits inestimables. La confrontation de vos expériences avec celles de vos interlocuteurs vous aide à clarifer vos points de vue. Elle est source d'enrichissement, d'entraide et de créativité.


Véronique Agranier

 

(1) Les phases des cycles de Vénus et de Mars son développées dans le chapitre « Le Parcours Héroïque de Vénus et de Mars » dans "Astrologie Sophianique" de Pierre Lassalle aux Editions Terre de Lumière.
(2) "Les Symboles Sabians" de Dane Rudhyar aux Editions Librairie de Médicis

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0