Concrétiser les vœux de son cœur                              grâce au transit de Saturne en Capricorne

Saturne a fait son entrée dans le signe du Capricorne le 20 décembre dernier. Il y séjournera jusqu’au 22 mars 2020. Il se trouve ainsi au premier plan dans le zodiaque du fait que Pluton se trouve toujours dans ce signe, associé au transit de la Lune Noire. En effet, Saturne étant le maître du Capricorne, relever les défis en lien avec ce signe demande de comprendre ce que représente Saturne et de le développer.

 

C’est capital car les valeurs saturniennes seront à l’honneur pour un bon moment, puisqu’ensuite à partir du 22 mars 2020 et jusqu’au 7 mars 2023 Saturne transitera le signe Verseau, dont il est aussi le maître traditionnel. Les qualités saturniennes seront forcément des clés fondamentales dans nos vies au moins pour les 5 ans à venir. C’est le moment où jamais pour les développer et grandir avec elles ! Et si besoin est, il est temps de changer notre vision de cette planète souvent vue comme négative, voire effrayante genre « le gendarme du zodiaque ». En effet, il n’en est rien ! Saturne est un pilier essentiel pour qui veut se révéler, collaborer harmonieusement, construire du solide, contribuer à bâtir le futur… Mieux le comprendre peut aider à dépasser les peurs qui finalement nous maintiennent dans l’infantilisme pour trouver comment s’aligner sur ce qu’il nous propose et ainsi grandir à tous les niveaux.

 

 

 

Envisageons cette planète avec un autre regard grâce à la pensée trinitaire proposée par l’Astrologie Sophianique créée par Pierre Lassalle.

 

Commençons par le grand Bien qu’il représente.

Saturne représente le principe de l’individualisation, qui nous incite à révéler l’individu unique que nous sommes à travers des actions reflétant ce que nous pensons et aimons (Saturne est un principe de manifestation qui repose sur des actes).  Il s’agit donc d’agir fidèlement à notre vérité et à ce qui nous tient à cœur. Cela demande de prendre du recul, de la hauteur (la prise de hauteur est un autre principe saturnien) afin de se dégager de ce que pense l’extérieur, les autres, la société pour mener une réflexion approfondie et chercher ce qui est vrai pour nous, ce que voulons de tout notre être.

 

Ensuite, il nous faut l’agir et le mener à bien jusqu’à la manifestation complète. Saturne pour cela nous propose certaines autres qualités saturniennes comme la concentration, l’organisation, la discipline, la prudence, la persévérance, la rigueur, la droiture, etc… S’y ouvrir nécessite de prendre le temps d’approfondir (le temps et l’approfondissement sont aussi des principes saturniens) son action avant de se lancer.

 

En effet, si nous partons trop vite, nous risquons de tomber dans le piège de l’excès d’action qui va nous dévier des qualités saturniennes car cela nous entraîne dans le forcing, l’activisme : on veut être partout à la fois, on fait les choses en forces sans écouter notre cœur qui n’a plus sa place. Cela nous conduit ensuite dans des défauts notamment la dureté, la froideur, dûes au manque de présence de notre cœur qui s’est fermé. Nous nous coupons alors de ce que nous ressentons, nous nous anesthésions pour ne pas percevoir la souffrance due au fait que nous ne sommes pas en accord avec ce que nous faisons, ou avec la manière dont nous le faisons, etc… Nous cherchons compenser l’excès du départ mais pas de la bonne manière… La conséquence risquera de se traduire par le fait que nos actions, si nombreuses soient-elles, ne donneront pas les fruits escomptés. Nous nous serons alors fait prendre par le gagne-petit, autre défaut saturnien.

 

La solution est de se rendre compte de ce processus pour agir en fonction de qui nous sommes vraiment, et non pas pour plaire ou faire plaisir à l’extérieur. Cela demande de ne pas chercher à aller trop vite, pour rester conscient de ce que nous faisons avec une action qui ait du sens pour nous et dans laquelle nous pourrons alors mettre tout notre cœur. Les fruits en seront bien meilleurs !

 

Le Capricorne est le signe de la Responsabilité, qui demande de répondre à un engagement pris. Il est donc question de tenir ses engagements, quoi qu’il nous en coûte. Mais pour y arriver, l’une des clés fondamentales est justement l’individualisation. En effet, pour se sentir responsable de ce que l’on entreprend, encore faut-il l’avoir vraiment choisi par soi-même, au-delà des influences extérieures. Il est essentiel que ce notre choix corresponde à quelque chose que nous voulons profondément, et seul sans aucun appui extérieur, afin de pouvoir le tenir jusqu’au bout, même face à l’adversité. Si nous ressentons que c’est ce que nous voulons par-dessus tout, nous aurons alors saisi toutes les forces pour mener notre but à terme et pour faire face aux obstacles que l’on va forcément rencontrer pour nous éprouver et nous pousser à nous dépasser, à faire sortir de nous des capacités que l’on ne soupçonnait pas avant.

 

Il faut être vigilant à la présence de la Lune Noire qui peut nous dévier dans les travers vus ci-dessus, ou encore dans le fait d’agir en fonction des autres, donc sans se sentir responsable. A ce moment-là, quand nous serons face à des difficultés nous risquerons de penser que c’est leur faute. Cela nous rend irresponsables, rend les collaborations difficiles et ne peut en aucun cas nous aider à atteindre nos buts. Ou alors, on peut avoir tendance à agir de manière individualiste, genre « il n’y a que moi qui compte » dans un rejet d’autrui ce qui n’ouvre pas le cœur…

 

Le transit de Saturne en Capricorne nous donne la possibilité de nous confronter à nos travers en matière de concrétisation pour en être vainqueur. Il nous propose un retournement possible des pièges de la Lune Noire en nous incitant à chercher ce que nous aimons, ce que nous voulons, ce qui nous donne ensuite la force de nous organiser, de nous discipliner pour le manifester jusqu’au bout. 

 

Nous nous sentirons ainsi capables d’opérer les changements nécessaires pour atteindre nos buts et créer une vie qui nous ressemble avec la présence de Pluton.

 

Véronique Agranier

 

Pour en savoir plus sur l'approche trinitaire : Astrologie Sophianique de Pierre Lassalle aux Eds Terre de Lumière.

Ou encore Saturne et Jupiter de Liz Green et Stephen Arroyo aux Eds du Rocher